Réduire ou même éviter l’endettement est une condition primordiale pour s’éloigner de la vulnérabilité financière. Difficile à faire me direz-vous, oui, mais possible. Réfléchissons à l’impact du crédit dans notre vie.

La semaine dernière lorsque nous avons abordé de la réduction des dépenses, nous avons soulevé un concept clé portant sur le crédit: la surconsommation. L’équation est très simple, l’usage du crédit est une condition courante principalement en raison de la surconsommation. La société actuelle a normalisé cette condition, la majorité des individus vivent au-dessus de leurs moyens. D’ailleurs, les statistiques sur l’endettement le démontrent incontestablement.

 

Ratio d’endettement des Canadiens

Au Canada le ratio de la dette d’un ménage a plus que doublé dans les 30 dernières années. Ce ratio inclus la dette globale d’un ménage (les prêts hypothécaires, les prêts automobiles et les prêts à la consommation)

En 1980, il se chiffrait à 66%

En 2000, il est passé à plus de 108%

En 2015, le ratio d’endettement d’un ménage est en moyenne de 164,6%

Donc, une famille qui gagne 100 000$ par année a une dette de 164 600$. D’ailleurs, plus le ratio est élevé et plus la dette est difficile à gérer.

(Source : Statistiques Canada, 2er Trimestre 2015)

Le crédit est facile à obtenir, facile à utiliser. Il nous donne l’impression de respirer un peu lors de son utilisation, mais lorsque nous sommes rendus au bout du rouleau tout le contraire se produit. C’est pourquoi nous avons pensé soulever des pistes de réflexion sur le crédit à savoir s’il vaut vraiment la peine d’être utilisé ou si nous devrions plutôt le laisser de côté.

5 pistes à considérer avant d’utiliser le crédit

  1. Le crédit n’est pas un revenu d’appoint. Nous avons souvent l’impression, à tort, que le crédit pourra nous aider à survivre à la fin du mois. Nous oublions généralement que ce n’est qu’un prêt, nous devrons le rembourser tôt ou tard.
  2. Incitateur de dépenses. Avez-vous déjà remarqué que nous portons moins attention au coût d’un produit lorsqu’il est acheté à crédit. Demandez-vous toujours avant d’acheter un produit à crédit si vous étiez prêt à débourser le même prix que si vous payiez avec votre argent comptant.
  3. Calculez le coût réel du produit. Lorsque vous achetez un produit à crédit, demandez-vous combien coutera votre achat en ajoutant le montant des intérêts. Il sera peut-être plus profitable d’épargner et de vous procurer le produit par la suite.
  4. Prévoyez l’impact sur votre budget. Une dépense à crédit implique un montant de plus à payer le mois prochain, mais est-ce que votre budget vous le permet?
  5. Attention à l’accumulation. Plusieurs petites dépenses vous vaudront un montant substantiel par la suite. Le danger du crédit n’est pas nécessairement les gros achats, mais aussi plusieurs petits qui ont l’air sans conséquence à première vue mais, lorsque la facture arrive, il peut être difficile de l’assumer.

 

Cependant, si le crédit vous empêche de faire face à vos obligations financières, sachez qu’il existe plusieurs solutions pour mettre fin à votre endettement. Si vous désirez prendre la situation en main dès maintenant, venez consulter un conseiller chez Groupe Leblanc Syndic, nous pourrons assurément vous aider.

Cliquez ici pour une consultation gratuite et sans engagement, en moins de 48 heures.