Avez-vous déjà acheté simplement parce que vous convoitiez le bien d’autrui? Lisez cet article pour trouver quelques pistes de réflexion avant de faire un nouvel achat.

Daniel Germain du journal Les Affaires publiait la semaine dernière un article très intéressant intitulé Le voisin gonflable: des preuves scientifiques. Article qui présente une corrélation entre l’achat d’un voisin et la possible consommation des autres habitants de la rue. « Il suffit qu’une personne change de voiture sur la rue pour qu’on puisse observer le phénomène : d’autres voitures neuves apparaissent dans le voisinage, puis une compétition rampante s’installe alors pour déterminer qui aura le plus beau char. » C’est ce qui peut aussi être nommé l’achat de conformité, une recherche d’approbation sociale qui nous pousse à acheter pour « fiter » avec son entourage. Il en va de soi que ce genre d’achat porte ses lots de risques.

Certainement, le gazon est toujours plus vert chez le voisin. De nos jours, la pression sociale liée à l’image de réussite engendre des dépenses qui surpassent souvent les revenus, et ce, sans même que l’on ne s’en rendre compte. Ce besoin de ressembler à l’autre peut vous inciter à acheter des biens de façon irréfléchie et souvent à crédit, car vous n’avez pas toujours les mêmes moyens que votre voisin! C’est parfois difficile à croire, mais rappelez-vous que vous n’êtes pas le résultat de votre pouvoir d’achat. Si vous avez besoin de rencontrer un syndic de faillite, visitez-nous sur dettes.ca pour une consultation gratuite.

Voici quelques questions filtres pour des achats plus réfléchis:

  1. Quelle est la nécessité de cet achat? À quoi vous servira votre achat, est-ce que ce dernier est nécessaire maintenant?
  1. Est-ce que c’est un besoin ou plutôt un désir? Tentez de distinguer si votre achat représente un besoin ou simplement un désir. Si c’est un désir laissez-lui relever l’épreuve du temps, c’est-à-dire, ne faites pas un achat impulsif et attendez au moins une journée avant d’acheter. Votre acquisition sera alors plus réfléchie.
  1. Est-ce que vous devrez vous le procurer à crédit? Si vous devez obligatoirement vous le procurer à crédit, ce n’est peut-être pas le bon moment. N’oubliez pas que si vous n’êtes plus en mesure d’économiser de l’argent pour acheter, c’est qu’il y a un problème lié à l’endettement.
  1. Combien de temps d’épargne représente cet achat? Tentez d’analyser combien de temps vous devez épargner pour acquérir votre bien. Cela vous fera réaliser l’ampleur de l’achat.
  1. Est-ce que vous déstabiliserez votre équilibre budgétaire? Mesurer l’impact de votre achat sur votre budget. Si vous devez mettre 100$ de côté mensuellement pour l’acheter, est-ce que votre budget sera encore positif? Si la réponse est non, c’est qu’il est nécessaire d’attendre pour ne pas se placer en position de vulnérabilité financière.

Si votre budget est constamment déficitaire et que vous avez toujours de la difficulté à boucler vos fins de mois, il est maintenant temps de rencontrer un expert pour remédier à cette situation. Chez Groupe Leblanc Syndic Inc. nous vous offrons une consultation gratuite avec un conseiller pour redresser votre situation financière. Vous serez étonné du sentiment de libération que vous ressentirez en sortant de chez nous. Il n’y a pas de meilleurs moments que maintenant pour venir discuter avec nous, réglons la situation dès aujourd’hui!

Cliquez ici pour une consultation gratuite avec un conseiller en moins de 48 heures.