Et si l’on parlait de la faillite sous un angle différent…

Lorsqu’un individu fait faillite, c’est qu’il est aux prises avec d’importants problèmes financiers. Lorsqu’aucune autre option n’est envisageable, la faillite permet de se libérer des dettes contractées par le passé. Malheureusement, souvent le mot faillite à une connotation négative. Certes, il n’y a rien de réjouissant dans cette démarche, mais il reste que la faillite a pour principal objectif de venir en aide aux gens qui n’ont aucun autre moyen de retrouver leur liberté financière.

Il y a de ça plusieurs années, les gens ne pouvant pas rembourser leurs dettes étaient emprisonnés. Maintenant, au Canada, les droits des individus priment sur les obligations financières. Plus précisément, au Canada, depuis 1950 les individus ont recours à la loi sur l’insolvabilité pour se remettre de leurs problèmes d’endettement.

La faillite est une procédure juridique qui peut permettre d’alléger le fardeau d’endettement de personnes honnêtes, mais malchanceuses qui sont dans l’incapacité de rembourser  leurs dettes.

(Bureau du surintendant des faillites)

Les objectifs visés par la loi sur l’insolvabilité :

  • Inciter à la réhabilitation financière pour permettre à ces individus de se repositionner comme élément productif de la société.
  • Voir à ce que les actifs soient redistribués équitablement aux créanciers visés par la procédure.

Chez nos voisins français, le terme pour désigner une faillite est un rétablissement personnel. Le terme sonne déjà moins lourd à nos oreilles. En fait, ici aussi la faillite tend vers un objectif de rétablissement financier. D’ailleurs, au cours du processus de faillite deux consultations sont obligatoires, ces consultations ont pour objectif principal de fournir aux individus les outils nécessaires à leur réhabilitation financière.

Le terme faillite porte en lui une lourde connotation négative. Toutefois, faire une faillite, c’est l’occasion de repartir à zéro. La faillite n’est pas un échec, mais un nouveau départ. Nous ne pouvons pas toujours contrôler notre destin social et c’est pourquoi un syndic peut vous offrir une deuxième chance, parce que nous avons tous le droit de regagner notre liberté. Pour une consultation gratuite en 48 heures ou moins, venez nous rencontrer chez Groupe Leblanc Syndic, il est certain que nous avons une solution à vous offrir pour vous permettre de mieux dormir.