4 choses à savoir sur l’aide financière aux études

Fréquemment, les études postsecondaires sont synonymes d’endettement. Selon une étude présentée par la FEUQ « L’endettement étudiant : état des lieux, déterminants et impacts », présenté en 2011, presque la majorité des étudiants, soit 47% d’entre eux, ont recours à l’aide financière aux études proposée par le gouvernement du Québec. Il est donc important de faire le point sur les étapes à suivre lorsque la facture est importante.

Contactez le Centre de Prêts Étudiants

La première chose à faire, si votre situation financière est précaire, c’est de contacter le centre de prêt étudiant de votre institution financière et de tenter de prendre une entente avec eux. Pour avoir plus d’informations sur la marche à suivre pour prendre une entente avec vos créanciers, dirigez-vous vers la section entente avec vos créanciers de notre site internet. 

Informez-vous sur le programme de remboursement différé

Brièvement, ce dernier fait un calcul en tenant compte de votre capacité financière à rembourser la dette, tout en évaluant votre situation familiale. D’ailleurs, aucun intérêt n’est ajouté, car le gouvernement du Québec continue de payer les intérêts courants et aucun remboursement de ces intérêts n’est exigé.

Respectez votre engagement boursier

De plus, voyez à respecter votre engagement de remboursement, car lorsque vous manquez à vos obligations mensuelles. La banque se destitue du prêt et le gouvernement devient le créancier officiel de votre dette d’études. Ce qui implique que si vous avez plusieurs manquements à vos obligations de paiement, le gouvernement du Québec est en droit de rembourser votre prêt étudiant à même votre remboursement d’impôt et vos crédits d’impôt pour solidarité. Si votre institution financière n’est plus responsable de votre prêt, contactez le service de recouvrement du gouvernement du Québec rapidement pour prendre un arrangement avec eux.

Vous pouvez profiter d’un crédit d’impôt

Finalement, il bon de savoir que tout au long du remboursement de votre dette étudiante, vous pouvez demander un relevé pour les intérêts payés sur votre prêt étudiant et le joindre à votre déclaration d’impôt. Vous pourrez alors profiter d’un crédit d’impôt non remboursable, c’est-à- dire que vous ne recevrez pas un montant en argent, mais si vous deviez débourser, ce crédit d’impôt réduira la somme due. Dans un autre ordre d’idée, les étudiants utilisent souvent d’autres outils de crédit pendant leurs études, et ce, pour amortir les dépenses occasionnées par leur situation. Nous pensons aux cartes de crédit, aux marges de crédit et aux prêts personnels. Si vous n’êtes plus en mesure de supporter le poids de toutes ces dettes, n’hésitez pas à venir rencontrer Groupe Leblanc Syndic pour une consultation gratuite avec une conseillère en insolvabilité. Nous avons les solutions pour vous aider. Quelle est la répercussion de l’endettement scolaire sur votre vie? Aurez-vous recours à certaines astuces présentées ci-dessous pour alléger le poids de votre dette? Laissez-nous vos commentaires il nous fera plaisir de vous répondre.