NOUVEAU : Rencontrez rapidement un conseiller en vidéoconférence
2 NOUVELLES SUCCURSALES À LAVAL ET MONTRÉAL
Blogue

6 conseils pour éviter l’appauvrissement

Les 6 conseils pour éviter l'appauvrissement de son compte bancaire

6 conseils pour éviter l’appauvrissement

De plus en plus de ménages ne parviennent pas à joindre les deux bouts de nos jours. Il est vrai que certaines personnes s’en sortent parfaitement sur le plan financier. Par ailleurs, la majorité de la population canadienne de classe moyenne a du mal à couvrir ses dépenses avec ce qu’elle gagne par mois.

Voici les 6 conseils pour éviter l’appauvrissement. Vous comprendrez comment il faut faire et ne pas faire pour échapper à l’accumulation de dettes.

 

Évitez à tout prix les achats impulsifs

Le premier des 6 conseils pour éviter l’appauvrissement est celui-ci. Premièrement, de nombreux travailleurs de la classe moyenne n’ont pas encore compris que les achats impulsifs peuvent causer du tort. Que ce soit pour un vêtement chic, un gadget électronique incroyable ou une voiture neuve, acheter avec des options qui font grimper le prix (même que de « quelques dollars de plus par semaine ») est une erreur très souvent commise. Cette volonté de prouver leur « standing » aux autres les amène à faire des bêtises en dépensant leur argent de manière inconsciente. Même si une voiture peut régler tous les soucis de déplacement, mais les coûts d’entretien et de réparation viendront tôt ou tard alourdir le budget mensuel. Il est donc indispensable de bien évaluer le pour et le contre d’un projet d’achat avant de le concrétiser.

Pour vous aider à limiter les achats impulsifs et à dépenser votre argent de manière plus intelligente, voici des questions à vous poser.

  • L’achat que je prévois faire est-il réellement une nécessité ou seulement un plaisir passager? Vais-je faire cet achat seulement dans le but d’impressionner mon entourage?
  • Quel montant puis-je me permettre de dépenser?
  • Est-il indispensable que je choisisse la marque la plus convoitée ou est-ce qu’un modèle plus classique et moins cher pourrait convenir?
  • Est-ce que le produit que je voudrais acheter est une nécessité immédiate ou est-ce possible pour moi d’attendre qu’il soit offert en solde?

Maximisez vos revenus

Même si vous êtes en mesure de vous acquitter de toutes vos charges mensuelles sans problème, sachez qu’il est souvent compliqué de vivre d’une seule source de revenus. Ainsi, pour vivre aisément sans vous priver de l’essentiel, il est important d’avoir des entrées d’argent supplémentaires. Ce surplus à votre budget vous permettra de faire des dépenses superflues sans nuire à votre budget (vacances, resto, etc.). Vous pouvez en plus de votre travail habituel faire fructifier vos épargnes grâce à des systèmes de placement.

Toujours dans le but d’augmenter vos sources de revenus, pourquoi ne pas travailler les fins de semaine ou les soirs ? Les petits boulots sont nombreux dans les établissements de restauration, les hôtels, les centres éducatifs, etc. Vous pourrez facilement y trouver des activités rémunératrices qui contribueront très bien à alimenter vos épargnes.

 

Prenez part au REER collectif

De nombreux avantages financiers vous sont offerts si vous contribuez au REER collectif. Les cotisations afférentes sont prélevées directement sur votre paie mensuelle et vous feront bénéficier d’un remboursement d’impôt immédiat. D’ailleurs, vous conserverez votre REER si vous quittez votre emploi.

Le REER collectif est un fonds que votre employeur met en place dont les REER personnels de tous les employés sont regroupés. Vous avez la possibilité de constituer un portefeuille en fonction de vos objectifs, de vos projets ou encore de votre âge. C’est un autre moyen de vous bâtir un patrimoine financier sécurisé sur le long terme.

L’avantage du REER collectif réside dans le fait que les frais afférents soient moindres comparés aux frais d’un investissement dans des fonds communs au sein d’une banque.

 

Ne restez pas dans l’ignorance financière

Cela peut vous sembler superflu. Toutefois, il est nécessaire de maîtriser le vocabulaire financier pour gérer ses dépenses, ses épargnes, ses placements et ses revenus. Il vous sera plus facile de négocier vos intérêts et vos frais divers auprès d’institutions financières pour investir si les différents termes financiers usuels vous sont familiers.

Voici quelques exemples de termes sur lesquels vous devriez vous renseigner : placement, intérêt, échéance, investissement, marge, primes, ratio, amortissement, capital, etc.

 

Limitez, autant que possible, les achats à crédit

Le crédit est une solution proposée par les établissements financiers pour financer un projet quelconque. Cependant, il faut savoir que les intérêts afférents sont souvent élevés. Également, les garanties exigées pour en bénéficier le sont. Donc, évitez de vivre à crédit si vous ne voulez pas vous retrouver au fond d‘un gouffre financier. En effet, vous courez à votre perte si vous ne disposez pas des moyens nécessaires pour le règlement complet de votre solde à la fin du mois.

Faites des économies au lieu de vous offrir un voyage ou même des petits achats à crédit. Concrétisez votre projet qu’une fois vos moyens financiers suffisants.

 

Ayez des visions sur le long terme

Munissez vous d’un plan ou de projet à long terme. Vous devez vous fixer des buts pour vous assurer un bel avenir financier. Prenez des décisions radicales pour les atteindre et passez à l’action lorsque vous en avez les moyens.

Plus concrètement, ayez un objectif financier à atteindre dans un délai raisonnable (avoir une épargne de 1 000 dollars en deux ans par exemple). Ensuite, il faut mettre tous les moyens en œuvre dans l’atteinte de cet objectif. Par exemple, acheter que ce qui est essentiel et éviter les sorties à répétition. Pour finir, il est indispensable que vous mettiez toutes les chances de votre côté pour alimenter votre épargne (saisir toutes les opportunités d’emploi, faire des placements, etc.).