COVID-19 : Consultation par téléphone ou en vidéoconférence
Blogue

COVID-19 : comment se protéger contre la fraude financière?

Les fraudeurs profitent souvent des périodes de crise ou d’incertitude pour obtenir vos informations personnelles ou vous demander de l’argent. Les types de fraudes sont nombreux et, bien que les messages puissent avoir l’air réalistes, il faut être très prudent.

Attention aux fraudes financières

Durant la crise de la COVID-19, les fraudes financières peuvent prendre différentes formes. Il est possible qu’un fraudeur vous invite à investir dans une entreprise qui produit des biens ou offre des services visant à prévenir ou à soigner la maladie à coronavirus. Bien souvent, on vous promet un retour sur vos investissements très élevé, alors qu’en réalité, les actions que vous achèterez ne vaudront rien.

Avant d’investir dans une entreprise, faites des recherches sur les différents placements. Vous pouvez également vérifier si la personne ou l’entreprise qui souhaite vous vendre ses actions est autorisée à la faire en consultant le registre de l’Autorité des marchés financiers.

N’ouvrez pas les messages non sollicités

De plus, si vous recevez un courriel ou un texto non sollicité, faites attention. Il pourrait s’agir d’une fraude. Les messages que vous pourriez recevoir par ce type de communication peuvent vous mettre en garde au sujet de vos finances personnelles ou de vos placements. La grande majorité du temps, ils sont accompagnés d’un lien ou d’une pièce jointe. Il ne faut jamais cliquer sur ces liens ou ces pièces jointes. Cela permettrait aux fraudeurs de voler vos informations personnelles ou d’installer un logiciel ou un virus sur votre ordinateur ou votre téléphone portable.

Si vous recevez ce type de message et si vous avez des doutes, contactez votre banque ou votre institution financière. Vous aurez alors l’heure juste concernant vos finances personnelles et vos placements. Toutefois, si le message vous semble légitime, il est tout de même recommandé d’aller vous-même sur le site web de votre institution financière plutôt que de cliquer sur un lien ou une pièce jointe.

Attention aux offres d’emploi à domicile

En période d’incertitude, il faut être prudent quant aux offres d’emploi vous permettant de travailler à domicile. Cela est particulièrement vrai actuellement alors que la crise de la COVID-19 oblige plusieurs travailleurs à faire du télétravail.

Si l’on vous contacte pour un emploi de ce genre, faites d’abord quelques recherches sur l’entreprise et sur la personne qui vous a contacté. Pour paraître plus crédibles, les fraudeurs pourront même vous demander de remplir plusieurs formulaires ou de réaliser une entrevue via un appel vidéo. Il est également possible que l’on vous envoie des chèques de paie, mais qui seront sans provision.

Soyez vigilant si vous recevez des offres d’emploi à domicile. Ne donnez pas vos informations personnelles ou bancaires avant d’avoir été engagé par l’entreprise. De plus, méfiez-vous des employeurs qui ne veulent pas vous rencontrer avant de vous embaucher. Finalement, il est possible que l’on vous demande de faire un paiement pour assurer l’obtention de l’emploi en vous promettant de vous rembourser plus tard. Ceci devrait vous mettre la puce à l’oreille quant à une possibilité de fraude.

En cas de doute, vérifiez que l’entreprise et que l’emploi pour lequel vous avez été contacté existent réellement. Sachez également qu’aucun employeur ne vous demandera de déposer des paiements dans votre compte bancaire pour les transférer ailleurs par la suite.

Gardez toujours à l’esprit que les fraudeurs voudront exploiter la crise actuelle pour obtenir vos informations personnelles ou votre argent. Soyez vigilant et ne donnez jamais vos informations personnelles ou bancaires.

Soyez prudent

  • Les fraudeurs peuvent se faire passer pour plusieurs personnes différentes. En voici une liste non exhaustive :
  • Des sociétés de prêts ou de services financiers;
  • Des représentants d’entreprise de nettoyage ou de chauffage;
  • Des représentants de l’Agence de la santé publique du Canada;
  • Des représentants de la Croix Rouge ou autre organisme de bienfaisance;
  • Des représentants des différents ministères du gouvernement;
  • Des conseillers financiers;
  • Des vendeurs;
  • Des représentants d’entreprises privées;
  • Des représentants d’une banque ou d’une institution financière.

Ces fraudeurs peuvent tenter de vous duper de plusieurs manières, que ce soit en vous offrant divers services d’aide financière, en vous demandant de confirmer vos numéros de carte de santé, de carte de crédit ou autres renseignements personnels ou en vous invitant à investir dans de nouvelles actions prometteuses visant l’éradication de la maladie. Les fraudeurs peuvent également vous offrir de faux services de décontamination afin de vous protéger de la COVID-19, vous faire croire que vous avez obtenu un résultat positif à un test de dépistage ou même tenter de vous vendre de faux tests.

Il existe des fraudeurs qui se feront passer pour de grandes institutions et qui vous menaceront de couper certains de vos services pour non-paiement. D’autres vous offriront des articles médicaux gratuits en échange d’un don ou vous vendront des produits frauduleux pour traiter ou prévenir la maladie à coronavirus. Bref, pour les fraudeurs, toutes les méthodes sont bonnes pour arriver à leurs fins. Soyez vigilant en tout temps.

Si vous recevez une communication qui vous semble louche, ne l’ouvrez pas et n’y répondez pas. Les fraudeurs tenteront de vous influencer par la désinformation et de profiter de la situation pour obtenir de l’argent ou vos informations personnelles. Méfiez-vous des offres qui vous semblent trop belles pour être vraies.

En cas de doute, contactez votre institution financière, votre fournisseur d’assurance ou le Centre antifraude du Canada. Vous pouvez également consulter les différentes ressources offertes par le gouvernement du Canada sur la santé, les finances et la sécurité, par l’Agence de la consommation en matière financière du Canada, par l’Agence de la santé publique du Canada ou l’Organisation mondiale de la santé.

Contactez-nous dès maintenant

Prenez rendez-vous dès aujourd’hui pour régler vos difficultés financières.

Planifier un appel