COVID-19 : Consultation par téléphone ou en vidéoconférence
Blogue

COVID-19 : quoi faire lors de la perte de son emploi?

Comme plusieurs travailleurs québécois, vous aurez peut-être à faire face à une mise à pied temporaire due à la période de crise actuelle. Bien que ce ne soit que provisoire, cette perte d’emploi pourrait durer quelques semaines pour certains et plusieurs mois pour d’autres, selon l’industrie dans laquelle vous travaillez, l’entreprise qui vous embauche ainsi que votre poste au sein de celle-ci.

Une chose est sûre, la perte de votre emploi exige de prendre certaines précautions et de modifier ses habitudes de consommation. Voici quelques conseils qui pourraient vous être utiles si vous vous retrouvez dans une telle situation.

Les mesures d’aide du gouvernement

Les gouvernements provincial et fédéral ont chacun mis en place plusieurs mesures d’aide financière afin de soutenir les particuliers durant cette période d’instabilité. Si vous avez perdu votre emploi à cause de la COVID-19, vous êtes entre autres admissible à la Prestation canadienne d’urgence (PCU) qui vous offre un montant imposable de 2 000 $ par mois durant quatre mois.

De nombreuses autres mesures existent, telles que le report de la date limite pour la production de votre déclaration de revenus et son paiement ou encore l’augmentation de l’allocation canadienne pour enfants. Ces programmes d’aide sont là pour vous aider durant la crise, mais pour certains, il faut en faire la demande. Ne tardez pas et, si vous perdez votre emploi, renseignez-vous sur les différents programmes et mesures auxquels vous êtes admissibles.

Revoir son budget

Comme vos revenus ont diminué, il est important de revoir son budget afin de l’adapter à votre nouvelle situation. Puisque nos déplacements sont dorénavant limités, vos dépenses sont probablement moins nombreuses. Pensons simplement aux dépenses reliées à la voiture telles que l’essence ou encore, aux sorties au restaurant ou au cinéma. Ne dépensez pas cet argent puisqu’il est désormais disponible. Faites attention à ces dépenses spontanées et plutôt que de dépenser cet argent disponible, nous vous conseillons de le mettre dans un compte bancaire afin d’économiser le plus possible.

Avec un revenu moindre, revoyez vos priorités ainsi que les postes de dépenses primordiaux tels que l’épicerie. Dans votre budget, n’oubliez pas d’inclure l’argent que vous recevez des programmes gouvernementaux auxquels vous êtes inscrits. Puis, n’oubliez pas une chose, l’argent que vous recevez est imposable. Vous devez donc vous assurer à ne pas tout dépenser afin d’être en mesure de rembourser le montant imposable lors de votre prochaine déclaration d’impôt.

Avec un budget à jour, vous serez en mesure de constater si votre situation financière est assez bonne pour vous permettre de passer au travers de la crise. Si ce n’est pas le cas, commencez par supprimer tous les postes de dépenses non essentiels. Si cette pratique n’est pas suffisante, n’hésitez pas à contacter l’un de nos créateurs de santé financière. Grâce à un appel vidéo avec notre Clinique Liberté, nous pourrons vous conseiller et vous donner des solutions propres à votre situation.

Oubliez les prêts d’argent rapides

Si vous êtes aux prises avec des dettes ou des problèmes financiers, la perte de votre emploi, même temporairement, peut devenir une situation anxiogène très rapidement. Avant de vous tourner vers les prêts d’argent rapides pour rembourser vos dettes, informez-vous des impacts négatifs que ceux-ci peuvent vous apporter. Les prêts d’argent rapides ne sont pas une solution que nous conseillons, car elle nuit davantage à l’amélioration de la situation financière en raison des taux d’intérêt élevés.

En effet, cette solution, qui semble a priori facile et rapide, comporte certains dangers. D’abord, les taux d’intérêt de ces prêts sont très élevés et rendent leur remboursement difficile. De plus, ce type de prêt peut affecter votre cote de crédit et les banques ont moins tendance à faire confiance aux personnes ayant eu recours à des prêts d’argent rapides.

Même si ces prêts sont en général de petits montants (moins de 5 000 $ et souvent, moins de 1 000 $), les taux d’intérêt sont extrêmement élevés, soit jusqu’à 39,9%. De plus, le temps qui vous est alloué pour rembourser votre prêt est très limité. On parle ici d’un an, parfois moins.

En plus des intérêts, certains frais peuvent également vous être facturés. Cette solution n’en est donc pas une qui vous aidera à rembourser vos dettes. Au contraire, elle risque de vous endetter davantage si vous ne faites pas attention.

Si vous avez de la difficulté à faire tous vos paiements, surtout en période de crise, sachez qu’il existe d’autres solutions plus sécuritaires que les prêts d’argent rapides. Commencez par en discuter avec l’un de nos créateurs de santé financière. Lors d’un appel vidéo gratuit, sans engagement et confidentiel avec notre Clinique Liberté, nous serons en mesure de vous aider à trouver la meilleure solution à vos problèmes de dettes. Bien sûr, il s’agit d’une solution moins instantanée que les prêts d’argent rapides, mais elle ne vous réserve aucune mauvaise surprise.

Contactez-nous dès maintenant

N’attendez plus, contactez-nous dès maintenant et retrouvez votre santé financière une fois pour toutes.

Planifier un appel