Pour obtenir une solution à vos dettes par téléphone ou vidéoconférence

Redresseur financier: Mise en garde

Par Pierre Leblanc, CPA, CMA, CIRP, SAI -  |

Au risque de nous répéter, nous vous mettons en garde une fois de plus envers les redresseurs financiers, appelé aussi les négociateurs de dettes. Par l’entremise de ces services, vous risquez de vous enfoncer encore plus dans le pétrin.

Selon un nouvel article de Stéphanie Grammond publié dans La Presse+ concernant ces services douteux qui abusent de la confiance des individus aux prises avec des difficultés financières, la situation peut se détériorer à la suite de leur rencontre. Vous vous demandez comment?

Une situation financière qui se dégrade…

  • Des honoraires considérables qui ne sont pas inclus dans le montant total de votre dette. Un montant pouvant atteindre jusqu’à 25% sur 60 mois. Prenez le temps de calculer le montant que représente le coût des honoraires par rapport à la dette.
  • Le délai requis peut engendrer des procédures légales entreprises par les créanciers contre vous en raison des défauts de paiements.  Donc, vous pourriez faire face à des saisies de salaires, de compte bancaire, recevoir la visite d’un huissier… Selon un contrat de redresseur financier que nous avons sous la main, il est stipulé que les démarches pour en venir à une entente sont d’un minimum de 90 jours ouvrables ce qui représente environ 4 mois et demi ce qui confère aux créanciers le temps nécessaire pour entamé les procédures légales dont il est question ci-dessus :

« Je comprends que les démarches de négociation entre le mandataire et les créanciers prendront un minimum de 90 jours ouvrables après que le dossier soit complet. Durant cette période, j’effectuerai les paiements de ladite entente. »

  • Le contrat d’un redresseur financier n’empêche pas les créanciers de communiquer avec vous. Contrairement à la Loi sur la faillite et l’insolvabilité, les créanciers risquent de continuer ou de commencer à téléphoner pour que leurs dettes soient remboursées surtout si depuis 90 jours ouvrables ils n’ont reçu aucun paiement de votre part.
  • Votre argent n’est pas placé dans un compte en fidéicommis, donc vous n’avez aucune assurance que tout l’argent remis à ces négociateurs de dettes ira bien au paiement de cette dernière.
  • Vous pourriez faire face à une situation qui se détériore, car les défauts de paiements, les intérêts, les honoraires et frais divers s’accumuleront et ne feront que grimper vos dettes.

Plan B

Après tous ces déboires avec le redresseur financier, vous serez probablement dans l’obligation de rencontrer un syndic pour qu’il rétablisse votre situation. Alors, pourquoi ne pas le rencontrer avant tout? Le syndic autorisé en insolvabilité (SAI) est le seul expert qualifié pour administrer une proposition de consommateur ou déposer une faillite régie par la Loi de la faillite et de l’insolvabilité.

1.    Honoraires régies par la Loi sur la faillite et l’insolvabilité;
2.    Créancier avisé dans les 5 jours du dépôt d’une faillite et dans les 10 jours du dépôt d’une proposition de consommateur;
3.    Les créanciers cesseront d’appeler rapidement;
4.    Votre argent est en sécurité dans un compte en fidéicommis et les transactions sont aussi régies par la Loi sur la faillite et l’insolvabilité;
5.    Votre situation ne peut que s’améliorer!

Alors si vous avez fait confiance et avez été lésé par un négociateur de dette ou que vous songiez à lui rendre visite, pensez-y sérieusement! Ne vous laissez pas avoir et venez rencontrer un vrai professionnel pour discuter de votre situation financière. Chez Groupe Leblanc Syndic Inc., nos conseillers possèdent tous le cours de qualification pour les conseillers en insolvabilité et le cours sur l’administration de l’insolvabilité. Soyez donc assuré que vous serez guidé par des professionnels formés pour comprendre vos besoins et vous proposer des solutions adaptées à votre situation.

Cliquez ici pour une consultation gratuite en moins de 48 heures.

2 réponses à “Redresseur financier: Mise en garde”

  1. Bonjour, je vous explique ma situation: depuis qu’Hydro-Québec a changé mon compteur, ma facturation a triplé. Il m’est désormais impossible de la payer, j’ai passé de 98$ à 130$ par mois…. à 490$ par mois. Évidemment, j’ai déjà commencé à être en retard dans mes paiements.

    Hydro-Québec me propose une entente à 285$ par mois et, pour ne pas me faire couper, j’ai accepté. J’ai réussi à payer le 285$ par mois, mais tout à coup quelques mois après ils me cancellent l’entente. Ils me proposent cette fois-ci une autre entente de 450$ par mois.

    J’ai réussi à payer 3 ou 4 mois, mais je suis tombé à nouveau dans le calvaire: une hypothèque de 1450$ par mois et une perte de revenu. Je n’arrive plus à payer une si grosse facture. Pour finaliser, Hydro-Québec refuse de renégocier mon entente et demande désormais 10 000$ en 3 versements: le 8 avril de 4 120$, le 8 mai de 2 855$ et le 8 juin de 2 885$.

    Si je ne rembourse pas 4 120$ le 8 avril, Hydro-Québec va me couper. Je ne veux pas faire faillite, je veux une entente à l’amiable pour me permettre de payer une somme plus raisonnable, mais Hydro-Québec ne veut rien savoir. Donc, je pense sérieusement à faire faillite.

    Hydro-Québec me vole! Oui!! Mais comment je peux me battre avec une entreprise de cette taille?
    Pourriez-vous m’aider à trouver une solution sans faire faillite?

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *