baisse de revenu

Comment réagir à une baisse de revenu?

Par Pierre Leblanc, CPA, CIRP, SAI -

Une baisse de revenu peut avoir des impacts sérieux sur votre vie financière. C’est une situation qui n’est pas facile à vivre. Subir une baisse de revenu est une situation particulièrement stressante lorsque vous avez plusieurs dettes. En effets, si la situation échappe à votre contrôle, elle peut vous conduire à très grande vitesse au surendettement !

Comment réagir à une perte d’emploi ?

Vous êtes obligé de changer d’emploi et cela vous mène à un salaire inférieur? Vous partez à la retraite? Votre entreprise à des difficultés? Vous venez de divorcer et êtes obligé de payer vos dépenses mensuelles seul ? Une maladie vous oblige à arrêter le travail? Voici quelques conseils qui vous permettront d’éviter les dettes efficacement et de bien gérer une baisse de revenu !

Quoi faire lors d’une baisse de revenu ?

Comment surmonter une baisse de revenu?

Pour confronter une baisse de revenu, l’anticipation est votre meilleur ami. Il est vrai que si vous avez toujours vécu une situation financière stable, il n’y a aucune raison de penser que vous puissiez souffrir soudainement d’une baisse de revenu. Néanmoins, puisque nul n’est à l’abri de maladies ou d’un bouleversement particulier, la meilleure manière d’éviter le pire est encore d’anticiper!

L’anticipation est d’autant plus nécessaire si vous savez déjà que la réduction de salaire aura lieu et qu’elle est inévitable : un congé parental, le départ à la retraite, la séparation. Dans ces conditions, il est indispensable de prévoir à l’avance les difficultés auxquelles vous allez être confronté.

Comment épargner pour vivre mieux la baisse de revenu?

Épargner pourra vous aider à surmonter la baisse de revenu. En effet, l’épargne peut être salutaire en cas d’imprévus. D’ailleurs, que ce soit pour anticiper un évènement malheureux ou économiser pour les situations extrêmes, l’épargne peut vous permettre de mieux gérer les bouleversements financiers comme la réduction de salaire.

Ainsi, même si vous ne risquez pas de perdre votre emploi dans les mois ou les années à venir, avoir de côté une « épargne de précaution » est toujours une bonne chose. Car en cas d’urgence, comme une perte soudaine d’emploi, une maladie ou une diminution des activités de votre affaire personnelle, vous pourrez l’utiliser pour faire face aux difficultés de ressources que vous rencontrerez. Vous pourrez y puiser les dépenses nécessaires et indispensables le temps que vous puissiez rebondir et trouver une solution !

Quoi faire en cas de perte de revenu?

Notez bien ceci, même anticipé, une baisse de revenu peut occasionner des bouleversements importants dans vos ressources, et subséquemment, dans votre qualité de vie au quotidien. Anticiper ne suffit donc pas ! Pour mieux vivre ce changement brutal, vous devez aussi savoir comment vous allez gérer cette nouvelle situation, afin de ne pas tomber dans le cercle infernal des dettes ! En cas de perte de revenu, vous devrez vérifier votre budget.

Quand vérifier son budget mensuel ?

La première étape si l’on veut éviter un endettement dû à une baisse de revenu brutale, c’est de revoir le budget de tout au tout, quitte à en refaire un neuf. Le but de vérifier son budget est d’identifier dans l’ensemble de vos charges mensuelles, vos besoins réels, donc des dépenses indispensables – absolument nécessaire à la survie – et quelles sont les charges secondaires, dont on peut finalement se passer, avec plus ou moins de douleurs.

Comment identifier ses besoins réels?

Pour identifier ses besoins réels, il vous faudra rassembler toutes les dépenses auxquelles vous ne pouvez pas vous souscrire chaque mois :

  • Loyer
  • Charges alimentaires
  • Factures énergétiques
  • Charges relatives à l’éducation des enfants
  • Impôts
  • Etc.

Une fois que vous aurez fait la liste des dépenses indispensables, c’est-à-dire les paiements dont vous devez payer à la fin de chaque mois, vous devez vous en tenir à cette liste.

Quoique ce sont des charges indispensables, que pourriez-vous encore réduire si votre vie en dépendait vraiment ? Êtes-vous en mesure d’en réduire les frais?

Comment identifier ses besoins fictifs ?

Les besoins fictifs rassemblent toutes les sommes que vous payez chaque mois, chaque semaine ou chaque jour et qui ne sont finalement pas réellement indispensables. C’est-à-dire que de prime abord, vous avez l’impression que vous en avez besoin, mais qu’en réalité, vous pouvez très bien vous en passer !

Si par exemple, vous constatez que vous pouvez très bien vous passer des 100 chaînes du câble, vous pouvez commencer par résilier cet abonnement et opter pour un bouquet plus adapté, composé uniquement des chaînes que vous regardez vraiment, et qui sera certainement moins cher ! On simplement éliminer votre abonnement afin de réduire encore plus vos frais.

Les besoins secondaires sont donc ceux qui ne sont pas « vitaux », c’est-à-dire qui ne vous empêchent pas, vous et votre famille, de vivre normalement, et qui ne vous privent pas de vos besoins essentiels : se loger et se nourrir correctement. Cela peut concerner les vacances, les repas au restaurant, votre abonnement internet et mobile, les vêtements et les chaussures qui peuvent faire une saison supplémentaire.

Une fois que vous aurez fait la liste des besoins secondaires, rayez-les temporairement – ou encore mieux de façon définitive – de vos charges mensuelles. Vous serez étonné de voir à quel point ils ont pesé sur votre ancien budget et à quel point le nouveau sera allégé.

Comment réduire ses dépenses?

Vous avez listé vos dépenses mensuelles réelles ? Toujours pour minimiser vos charges, faites-en sorte de les réduire au minimum ! Essayez dans la mesure du possible de déterminer tout ce qui peut être réduit. Il va falloir vous serrer un peu la ceinture, parfois en affectant un peu votre zone de confort.

Exemple : vos factures énergétiques sont trop élevées ? Couper totalement l’électricité ou le chauffage n’est pas la meilleure des choses à faire ! Vous devez tout simplement essayer de réduire votre consommation en énergie par tous les moyens possibles !

Dois-je tenir compte de chaque dollar pour réduire mes dépenses?

Réduire vos dépenses en cas de baisse de revenu est indispensable. Et si vous voulez que ça marche, et ce, de manière durable, vous devez comprendre que cela implique au préalable un changement de façon de penser.

Comment cela ? Lorsque vous êtes amenés à réduire au maximum vos charges mensuelles, vous devez d’abord accorder de l’importance au moindre dollar. Si vous pouvez décharger d’un dollar votre nouveau revenu, ça sera déjà ça de gagner ! Et chaque dollar que vous aurez économisé, vous pourrez l’utiliser pour vos dépenses imprévisibles, mais nécessaires, comme la réparation de votre voiture par exemple. Ainsi, vous ne serez pas obligé de vous endetter si votre voiture tombe en panne, parce que cela n’était pas prévu dans votre budget initial !

Chaque fois que vous dépensez pour quelque chose, demandez-vous s’il n’est pas possible de payer moins cher ou de ne pas faire la dépense. Pour votre café par exemple ! N’est-il pas moins cher de le faire chez vous plutôt que de l’acheter au gros prix dans une chaîne de restauration rapide connue ? De même, avez-vous vraiment besoin de ces céréales ou étaient-elles tout simplement en soldes et vous n’avez pas pu résister !

Dois-je modifier mes habitudes de vie pour réduire mes dépenses?

Eh oui ! Si vous voulez vraiment réduire vos dépenses, c’est votre mode de vie qu’il faudra changer. Car nous visons dans une société de consommation et sans même en avoir conscience, nous gaspillons et jetons constamment de l’argent par la fenêtre. Et pourtant, quelques gestes responsables pourraient nous aider à économiser beaucoup d’argent !

Comment économiser à l’épicerie?

Les Canadiens dépensent une fortune pour se nourrir, ce qui est vraiment dommage lorsque l’on sait que 40 % de ce qu’ils achètent finissent à la poubelle. Et pour cause ? Trop souvent, ils n’étaient pas réellement nécessaires et finissaient pourris dans le réfrigérateur.

Rendez-vous compte ? Si vous n’achetez réellement que ce dont vous avez besoin, vous pouvez donc réduire substantiellement vos dépenses à l’épicerie. Vous pourriez économiser encore plus si vous ne rechignez pas à acheter les prix les plus bas en choisissant des marques maison ou des produits de remplacement, sans oublier de profiter au maximum des soldes sur les produits que vous utiliserez vraiment.

Comment économiser sur les factures énergétiques?

Le chauffage et la climatisation sont les facteurs qui alourdissent le plus votre facture énergétique. Et puisqu’il n’est pas question de s’en priver pour ne plus avoir à les payer, vous pouvez :

  • Réduire légèrement le chauffage ou la climatisation le jour et un peu plus la nuit ;
  • Éviter de chauffer ou de climatiser les pièces qui ne sont pas occupées ;
  • Éviter de laisser fonctionner le thermostat lorsque vous n’êtes pas chez vous ;
  • Investir dans l’acquisition d’un ventilateur de plafond pour ne pas avoir à trop solliciter votre système de chauffage et/ou de climatisation

Comment économiser avec Hydro-Québec?

Les Canadiens sont de grands consommateurs d’électricité et cela constitue une partie importante de notre budget. Si vos ressources ont diminué et que votre facture électrique habituelle est devenue trop lourde pour vos possibilités financières, essayez de la réduire en :

  • éteignant les lumières chaque fois que vous sortez d’une pièce ainsi que dans les pièces inoccupées ;
  • débranchant tout appareil utilisant l’électricité comme source d’énergie lorsque vous n’êtes pas chez vous (lampe, télévision, ordinateur, chauffe-eau, etc.). Les études ont en effet montré que même éteint, un appareil branché peut encore consommer jusqu’à 40 % d’énergies.

Vous voyez ? Un simple petit geste à adopter et vous pouvez réduire vos dépenses mensuelles de manière considérable ! Et vous pouvez également faire cela avec votre:

  • abonnement téléphonique résidentiel ou mobile ;
  • forfait internet ;
  • consommation d’essence.

Est-ce une bonne idée de vendre un actif en cas de baisse de revenu?

Si vous faites face à une diminution brutale de vos revenus, vous pouvez opter pour la vente des actifs. À condition bien sûre que vous ayez à votre disposition un ou plusieurs biens qui vous appartiennent réellement et dont vous n’avez pas besoin. Cela peut être une deuxième voiture, ou même votre maison.

La vente des actifs est un moyen rapide de disposer d’un capital si vous vous retrouvez en difficultés financières parce que vous avez perdu votre emploi, parce que vous avez été contraint d’arrêter le travail à cause d’une maladie ou parce que vous venez de divorcer !

Est-ce une bonne idée de vendre sa maison lors d’une baisse de revenu?

Si vous possédez deux résidences par exemple, au lieu de contracter à nouveau du crédit pour faire face à vos problèmes pécuniaires actuels, alors que vos capacités financières sont réduites, vous pouvez tout simplement garder votre résidence principale et mettre la seconde en vente.

Vous pourrez ainsi disposer d’une somme avec laquelle vous pouvez non seulement financer les dépenses obligatoires, mais éventuellement, vous offrir un bien immobilier plus petit, et subséquemment, moins cher ! Dans tous les cas, vous en ressortissez gagnant !

Devrais-je louer ma propriété en cas de baisse de revenu?

La location s’avère être un très bon moyen de compenser une baisse de revenu soudaine. Contrairement à la vente qui semble ne vous offrir qu’un bref répit en effet, la location n’est pas une solution provisoire, bien au contraire !

Si vous êtes propriétaire, cette solution peut être avantageuse. Car en percevant un ou plusieurs loyers par mois, vous pouvez bénéficier d’un revenu complémentaire plus qu’appréciable, et ce, sur le long terme ! De quoi compenser largement vos actuels revers financiers.

Y a-t-il des solutions en cas de baisse de revenu?

Comme le dit l’adage : à situation extrême, mesure extrême, si vos revenus ont considérablement baissé et que vous risquez de ne plus pouvoir supporter vos dépenses mensuelles tout en honorant vos dettes, vous pourriez être amené à trouver du travail supplémentaire.

Pourquoi pas en effet ? Si votre santé et si votre emploi du temps vous le permettent, un petit boulot par ci ou par-là pourra vous aider à arrondir vos fins du mois, et subséquemment, vous aider à surmonter vos charges mensuelles. L’idée n’est pas mauvaise si votre reconversion professionnelle vous mène à travailler temps partiel ou à la retraite lorsqu’elle est possible.

Quelles sont les options pour diminuer ses paiements?

Que vous ayez subi ou non une baisse de revenu, vos dettes ne doivent pas occuper une part importante de votre budget. Il est possible d’effectuer un seul paiement périodique établi selon votre capacité de remboursement. Aussi, il est possible de réduire le solde de vos dettes de cartes de crédit, marges ou prêts bancaires. En plus, il est aussi possible d’éliminer les frais d’intérêts sans faire faillite grâce à la proposition de consommateur. Cette entente doit être présentée à vos créanciers avec l’aide d’un syndic autorisé en insolvabilité comme Groupe Leblanc Syndic.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Besoin de régler vos dettes?

Planifiez dès aujourd'hui votre consultation gratuite afin d'obtenir toutes nos solutions à vos dettes.

Planifier ma consultation gratuite
Aller à la barre d’outils