Pour obtenir une solution à vos dettes par téléphone ou vidéoconférence

Le paiement minimum sur votre carte de crédit passe à 3 % du solde dû le 1er août 2021

Par Pierre Leblanc, CPA, CMA, CIRP, SAI - 

Préparez-vous à revoir légèrement votre budget !

Vous allez devoir augmenter le budget que vous allouez au paiement périodique minimum de vos cartes de crédit.

Ce n’est pas moi qui le dis. C’est l’Office de protection du consommateur qui l’a fait à travers son billet de communication du 20 juillet 2021 dans lequel il annonce le passage du paiement minimum acceptable à 3 % à partir du 1er août 2021.

En réalité, il s’agit plus d’un rappel que d’une nouvelle annonce. Si vous êtes un adepte de la stratégie de remboursement des dettes de carte de crédit par les paiements minimums, vous avez dû remarquer que le paiement minimum acceptable avait déjà augmenté de 0,5 point pour passer à 2,5 % de votre solde dû à la date du 1er août 2020. N’est-ce pas ?

En fait, cette nouvelle augmentation de 0,5 point n’est que la continuité de la mise en application de la Loi sur la protection du consommateur mise en œuvre en 2019.

L’augmentation du paiement minimum : un mal pour un bien

Cette Loi a pour objectif ultime de protéger les Québécois et les Canadiens contre le surendettement. Pour ce faire, elle stipule l’augmentation graduelle du paiement minimum de votre carte de crédit de 0,5 point chaque 1er août et ce à compter du 1er août 2019 afin qu’il atteigne les 5 % en 2025.

Cette Loi va donc dans le sens de renflouer plus votre compte en banque.

Au fond de vous, vous allez sans doute vous demander est-ce en augmentant les montants que vous devez rembourser que vous allez pouvoir avoir plus d’argent ?

Absolument !
Grâce à cette hausse du paiement minimum, vous pourrez faire des économies substantielles sur les frais que vous payez sur vos crédits.

Voyez ça de cette manière, c’est très simple en fait.

Le paiement minimum est une stratégie qu’utilisent les émetteurs de cartes de crédit afin de vous soutirer le maximum d’argent possible en guise de frais de crédit en vous collant la dette le plus longtemps possible.

Gardez ça en tête une bonne fois pour toutes et partagez cette information afin que vous puissiez aider le maximum de Canadiens à ne pas sombrer dans les affres du surendettement.

Illustration du caractère néfaste de l’usage du paiement minimum sur votre carte de crédit

Je vous donne un exemple de mise en situation réelle afin que vous puissiez mieux cerner la dangerosité d’opter pour le paiement minimum. 

Vous pouvez utiliser notre calculateur ou le calculateur de l’OPC afin de corroborer les chiffres que vous allez découvrir. D’ailleurs, vous pouvez même utiliser vos propres circonstances afin de simuler et comparer les frais et coûts selon le pourcentage du paiement minimum.

Supposons que vous ayez une dette de carte de crédit de 1 500 $ avec un taux de 19 %. Si vous optez pour la stratégie de remboursement par paiement minimum, vous allez vous acquitter de cette dette en 22 années et 2 mois.

Et il y a pire!
Les frais de cet emprunt avec cette stratégie de remboursement s’élèveront à 3 597, 96 $. J’espère que vous saisissez ? 3 597,96 $ que vous allez payer seulement en intérêts pour un prêt de 1 500 $ avec un taux de 19 %. En d’autres termes, vous empruntez 1 500 $ et vous remboursez 5 097,96 $.

C’est aberrant!

Grâce à la mise en œuvre de la Loi sur l’application, vos frais d’intérêts tout comme la durée de votre remboursement diminueront drastiquement.

Par exemple, reprenons le même scénario vu plus haut avec cette fois-ci un paiement minimum de 5 %.

La durée de remboursement de ces mêmes 1 500 $ sera de 70 mois (5 années et 10 mois). S’agissant des frais du crédit, ils s’élèveront à 619, 14 $  plutôt que 3 597, 96 $. 

Ainsi donc, pour ce cas d’espèce, le passage à 5 % vous fait gagner 2 978,82 $ de plus. Outre ce gain économique, vous profitez de 16 années et 4 mois de plus de tranquillité d’esprit et de pur bonheur, car vous n’avez pas une dette de carte de crédit qui vous pend sous le nez.

Vous voyez donc que derrière cette augmentation de vos paiements minimums se cachent plus d’argent et plus de temps pour vous.

Seuls certains contrats sont concernés

Toutefois, cette augmentation graduelle ne s’applique que pour les contrats de carte de crédit signés avant le 1er août 2019.

Pour ceux signés après, pas besoin ! Le paiement minimum acceptable est déjà à 5 % ou bien même plus. Bienheureux ceux qui ont donc signé leur contrat de carte de crédit après le 1er août 2019.

Conseils pour mieux gérer vos dettes de cartes de crédit

Vous voulez d’une vie sans dettes de carte de crédit ?

Essayez de rembourser le solde complet de votre carte crédit chaque mois. Ce faisant, vous ne payez aucun intérêt sur votre emprunt et vous rembourserez uniquement ce que vous avez utilisé.

Ce n’est pas facile, notamment  avec la facilité d’accès au crédit au Canada. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si le Canada fait partie des pays dont le taux d’endettement des ménages reste hyper élevé. 

Évitez donc les achats émotionnels et compulsifs et vivez bien en dessous de vos moyens (encore faudrait-il que vous puissiez discerner les signes montrant que vous vivez au-dessus de vos moyens). Pour ce faire, avant chaque achat, posez-vous la question suivante : « est-ce pour un besoin vital ou juste pour satisfaire un désir ou mon ego ? ».

Un dernier conseil si le surendettement lorgne vos finances.

Si vous rencontrez toutes les difficultés du monde pour effectuer vos paiements minimums sur vos cartes de crédit, c’est l’un des premiers signes qui vous montrent que vous filez tout droit vers le stress, le manque de sommeil et l’angoisse chroniques causés par un surendettement vorace.

Vous devez donc immédiatement mettre en œuvre la stratégie magique pour combattre vos dettes.

Si elle vous semble trop compliquée, vous pouvez contacter gratuitement un de nos stratégistes en élimination de dettes afin de vous aiguiller.

Voilà vous savez tout sur ce passage à 3 % du seuil minimal exigé à titre de paiement minimum sur votre carte de crédit.

N’hésitez pas à partager cet article afin de prévenir le maximum de Canadiens.

Excellent passage à 3 %!

Source :

Office de la protection du consommateur

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos paiements sont trop élevés?

Relaxez! Consultez nos experts pour une solution sur mesure pour vos besoins

Je veux retrouver mon bien-être et recommencer à vivre!