Pour obtenir une solution à vos dettes par téléphone ou vidéoconférence

Payer ses dettes ou épargner, quel est le meilleur choix ?

Par Pierre Leblanc, CPA, CMA, CIRP, SAI - 

bannière sur laquelle est écrit : " payer ses dettes ou épargner, quel est le meilleur choix ?"

Cet article est le meilleur qui puisse vous guider si vous vivez le fameux dilemme entre payer ses dettes ou épargner.

  • Hésitez-vous à faire un choix entre rembourser vos dettes ou épargner ?
  • Voulez-vous connaître le moment propice pour choisir une solution ou l’autre ?

Si vous avez répondu oui à ces deux questions, vous êtes tombés au bon endroit au bon moment.

Les Canadiens font partie des peuples les plus endettés de la planète. Ce qui fait que tôt ou tard, vous allez vous retrouver face à ce dilemme cornélien : payer vos dettes ou augmenter votre épargne. Ce n’est pas un secret, la majorité des Canadiens opte toujours pour le paiement des dettes. 

Toutefois, ce n’est pas forcément la bonne solution. En effet, il existe une multitude de facteurs à prendre en compte afin de faire le meilleur choix pour vos finances. Les plus importants sont votre situation financière, vos objectifs personnels, vos types de dettes, votre âge, votre gestion de l’argent, etc.

ATTENTION!
Lorsque je dis payer ses dettes, il s’agit en fait de vous libérer de vos dettes en remboursant plus rapidement. En fait, je pars de l’hypothèse selon laquelle vous respectez déjà les paiements minimums sur toutes vos dettes. C’est la base pour avoir des finances saines.

Sans plus tarder, plongeons dans ces différents paramètres que vous devez évaluer ainsi que les questions auxquelles vous devez répondre.

Quelle est votre situation financière ?

La première des choses à faire avant de faire un choix entre payer vos dettes ou épargner est de faire un état de votre situation financière. Pour cela, vous devez faire un bilan complet qui montre les éléments suivants :

  • Votre actif.
  • Votre passif.
  • Vos dépenses.
  • Vos revenus.

Votre actif comporte tous les biens mobiliers et immobiliers en votre nom. Je parle par exemple de votre résidence, votre véhicule, votre épargne, etc.

Votre passif représente l’intégralité de vos dettes. Il s’agit par exemple de votre prêt hypothécaire, votre dette de carte de crédit, votre dette de marge de crédit, votre prêt auto, votre prêt étudiant, etc.

Vos revenus représentent l’argent que vous amenez à la maison. En d’autres termes, il s’agit de votre revenu mensuel net ou votre revenu après toutes  déductions de vos obligations financières et fiscales.

Vos dépenses représentent tout ce qui fait sortir de l’argent de votre poche hormis les dettes et vos impôts. Je parle ici de votre épicerie, votre loyer, vos factures de services publics, votre transport, etc.

Une fois que vous avez dressé ce bilan, vous serez en mesure de déceler la portion de votre revenu mensuel que vous devez affecter à vos besoins essentiels ainsi qu’aux paiements des versements minimums sur vos dettes. Ensuite, s’il vous reste toujours de l’argent c’est à vous de décider si vous allez accélérer le paiement de vos dettes ou accroître votre épargne.

Quels sont vos objectifs financiers ?

Vos objectifs financiers font partie des facteurs qui déterminent votre choix entre payer vos dettes ou épargner. Il est donc essentiel que vous établissiez des objectifs clairs et précis. Pour ce faire, vous devez répondre à la question suivante : « Quelles sont les réalisations que j’aimerais accomplir dans cinq ou dix ans tant sur le plan personnel que le plan financier ? ».

Répondre à cette question vous permettra de savoir si vous devez mettre l’accent sur le remboursement de vos dettes ou sur votre épargne. En fait, tout dépend de la priorité de vos objectifs.

Par exemple, si vous avez pour objectif d’acheter une maison dans un quartier huppé, vous allez affecter plus d’argent à l’épargne pour constituer une mise de fonds. En revanche, si votre objectif est de ne plus avoir de dettes, vous allez allouer le restant de l’argent pour accélérer le paiement de vos dettes.

Attention!
Vous devez garder à l’esprit que même si vous décidez de rembourser plus rapidement vos dettes vous devez toujours allouer une petite partie de votre argent à l’épargne. En effet, vous devez tout le temps disposer d’un fonds d’urgence pour des imprévus. Si vous ne le faites pas, en cas d’imprévus, vous serez obligé de vous endetter. Cela va à l’encontre de votre objectif premier, n’est-ce pas ?

Quels sont les types de dettes que vous avez ?

Le type de dettes que vous avez oriente également votre choix entre payer vos dettes et épargner. Vous devez donc étudier les cinq facteurs suivants pour déterminer le type de la dette :

  • Le montant total de votre dette ;
  • La nature du créancier ;
  • Le taux d’intérêt de chaque dette ;
  • Les termes de remboursement de la dette ;
  • Les paiements minimums.

Au-delà des paramètres liés directement à vos dettes, votre gestion de la dette aura également un impact considérable sur votre choix. Par exemple, si vos dettes représentent un énorme fardeau sur vos épaules, vous pouvez porter votre choix vers le remboursement rapide de vos dettes. En revanche, si vos dettes ne vous étouffent pas, vous pouvez vous contenter des paiements minimums et allouer plus d’argent à épargner.

Dans les grandes lignes, plus le taux de votre dette est élevé, plus vite vous devez le rembourser au détriment de l’épargne. 

À présent, attaquons en détail au poids des différents types de dettes sur votre stratégie.

Les dettes de cartes de crédit

Habituellement, vos dettes de cartes de crédit ont les taux d’intérêt les plus élevés. Il est plus sage donc d’essayer de rembourser ce type de dettes le plus vite possible, surtout si le solde de votre carte de crédit est élevé.

Je vous invite à découvrir, avec une mise en situation réelle, pourquoi il est plus avantageux de payer vos dettes de carte de crédit plutôt que d’épargner.

Les dettes de prêt à la consommation

De nos jours, vous pouvez facilement faire financer vos achats chez un commerçant. Ce genre de financement est plus connu sous le terme de prêt à la consommation ou bien de contrat différé. Il s’agit des très fameuses offres « achetez maintenant et payez plus tard » que les magasins de meubles ou de produits électroniques peuvent vous proposer.

Oui, c’est vrai qu’acheter des meubles, du matériel électronique et autres produits pour votre maison, surtout quand c’est votre première, peut être coûteux. Ainsi, il peut être plus avantageux pour votre compte en banque de faire usage des contrats différés.

Toutefois, le faire constamment et pour le moindre achat pourrait mettre vos finances très en mal. En effet, vous devez garder à l’esprit que ce type de dettes vient généralement avec des taux plutôt élevés. Très souvent, ils sont même plus élevés que les taux des cartes de crédit. C’est la raison pour laquelle vous devez absolument connaître toutes les vérités qu’on vous cache sur les offres “acheter maintenant et payer plus tard”.  

Faire du remboursement de vos dettes de prêt à la consommation sur l’épargne est donc un impératif pour des finances saines.

Les dettes de prêt auto

Lorsque vous contractez une dette auto, vous devez le faire avec précaution. En effet, ce type de prêt vient généralement avec des spécificités qui varient énormément d’un prêteur à un autre. Parmi ces spécificités, il y a le taux d’intérêt ainsi que le terme du prêt.

Pour ce qui est du taux, il peut être élevé ou bas selon vos circonstances. 

Par exemple, le taux de votre prêt auto est probablement élevé si vous avez obtenu votre prêt auto grâce aux offres de financement de type « 2e chance ». Dans une situation pareille, vous devez mettre l’accent sur le remboursement de vos dettes plutôt que sur l’épargne. Cela vous permettra d’éviter de payer de grosses sommes en guise d’intérêts. Je vous invite à découvrir tous les non dits sur la 2e chance au crédit.

D’un autre côté, vous pouvez faire partie de ceux que la nature a gâtés et obtenir des taux très faibles, voire nuls. Dans une telle situation, vous n’êtes pas obligé d’accélérer le paiement de votre dette de prêt auto.

Voyons à présent le second paramètre qui est le terme du prêt.

La période de remboursement de votre prêt auto ne devrait pas excéder la période de validité de la garantie de votre véhicule comme dans les propositions de certains concessionnaires proposant des termes de 84 mois alors que la garantie est de 60 mois. Dans le meilleur des mondes, il doit être égal ou même inférieur.

Imaginez que vous ayez encore des paiements à effectuer alors que la période de garantie est dépassée. Si votre véhicule a des pépins, vous allez vous retrouver à payer votre prêt et à payer les frais de réparations. Ce qui peut porter un gros coup à vos finances.

Si vous avez un prêt auto, vous devez faire en sorte de le rembourser le plus vite possible, avant la fin de la période de garantie surtout.

L’hypothèque

L’emprunt hypothécaire est la dette la plus élevée qu’un Canadien octroie au cours de son existence. À cause de son poids, beaucoup de personnes optent pour la stratégie de remboursement rapide de la dette hypothécaire.

Mais est-ce la bonne solution ?

Pour savoir cela, il faut prendre en compte trois facteurs majeurs qui sont le taux d’intérêt, la valeur de revente de la maison, et l’impact sur votre vie.

Le taux d’intérêt

Ces dernières années le taux des prêts hypothécaires  est à un niveau moindre par rapport aux années précédentes. Aussi, c’est généralement le type de dettes qui a le plus faible taux dans votre portefeuille de dettes. Ce qui fait que ce n’est généralement pas le type de dette qu’il faut à tout prix essayer de rembourser rapidement. Aussi, si vous souhaitez revendre la maison, la valeur de la revente va généralement rembourser les frais d’intérêts que vous aurez payés.

La valeur de la revente de votre maison

Passons au deuxième facteur qui est la valeur de revente de votre maison.

Il est très courant d’entendre que votre emprunt hypothécaire est un investissement et non une dette. Nombreux sont ceux qui ne le réalisent pas. En fait, vous devez savoir que votre maison fait partie de vos rares biens dont la valeur augmente au fil du temps. Ainsi, si le temps voit votre solde hypothécaire diminuer, il voit la valeur nette de votre maison augmenter.

Si vous combinez le taux relativement stable de votre hypothèque ainsi que l’augmentation de la valeur de votre maison, il n’y a pas de réelle urgence à accélérer le paiement de votre hypothèque. Ainsi, vous pouvez choisir d’affecter plus d’argent à votre épargne plutôt qu’au remboursement rapide de votre hypothèque.

L’impact sur votre vie

Le troisième facteur est l’impact sur votre vie. Accélérer le remboursement de votre hypothèque requiert d’énormes sacrifices de votre part. Ce qui fait que vous allez probablement changer de mode de vie en mettant en suspens d’autres aspects de votre vie. Est-ce que ça vaut la peine que vous fassiez de tels sacrifices juste pour accélérer le remboursement de votre hypothèque ? À vous d’évaluer la situation.

Quel est votre âge ?

Le choix entre accélérer le paiement de vos dettes ou épargner dépend inlassablement de votre âge. Il est clair que si vous venez de terminer vos études, vous n’aurez pas les mêmes défis et objectifs que si vous êtes dans la quarantaine ou proche de la retraite.

Chaque station de votre vie vient avec son sac de dettes et de défis.

Par exemple, un jeune étudiant dispose d’une plus grande marge de manœuvre pour accélérer le remboursement de ses dettes au détriment de l’épargne. En revanche, lorsque vous êtes dans la cinquantaine, le renflouement de votre épargne devient plus important que le remboursement rapide de vos dettes. Dans un monde idéal, vous devez entamer votre retraite en n’ayant aucune dette et en ayant vos comptes d’épargne retraite bien renfloués.

Les incitatifs et les produits d’épargne

Souvent, vous pouvez tomber sur des produits ou des incitatifs d’épargne qui sont plus avantageux pour vos finances. Voyons par exemple les incitatifs d’épargne suivants :

  • REEE;
  • REER collectif;
  • REER de votre partenaire;
  • Déductions d’impôts.

Le REEE

Vous pouvez faire usage de la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) pour renforcer vos contributions à un Régime enregistré d’épargne-études (REEE) pour votre enfant. La SCEE est donc une initiative qui permet aux proches d’un enfant de contribuer à épargner pour les études postsecondaires de l’enfant. Cela peut vous aider à éviter de vous endetter une fois que l’enfant aura atteint le niveau postsecondaire. 

Le RPDB

Le régime de participation différée aux bénéfices (RPDB) est un régime enregistré qui permet à un employeur de partager les bénéfices de l’entreprise avec ses employés. Il est enregistré comme une fiducie auprès de l’Agence du revenu du Canada (ARC). Si votre employeur contribue à un tel fonds, vous pouvez vous estimer heureux.

En effet, le RPDB vient avec son lot d’incitations sur l’aspect fiscal et d’autres aspects de votre vie. Par exemple :

  • Les cotisations que votre employeur fait en votre nom à un RPDB sont placées dans un compte individuel à votre nom à l’abri de l’impôt. Par conséquent, vous ne payez des impôts sur ces cotisations qu’au moment du retrait.
  • Vous pouvez recevoir vos primes et bonus sur ce compte à l’abri de l’impôt.
  • Vous pouvez retirer les fonds de votre compte RPDB partiellement ou intégralement bien avant après deux ans de cotisations en votre nom.
  • Si vous quittez votre emploi après la période d’acquisition recommandée, vous pouvez retirer les fonds cotisés en votre nom. Vous pouvez également les transférer dans un autre compte RPDB, REER ou dans un régime de pension agréé.
  • Vous allez vous sentir plus concerné par les résultats de l’entreprise vu que vous avez une part sur les bénéfices.

Le REER de votre conjoint(e)

Vous pouvez également tirer profit du REER de votre conjoint(e). Pour cela, vous pouvez par exemple cotiser dans le REER de votre conjoint(e). Ainsi, une fois que votre partenaire sera à la retraite, vous pouvez partager le total en fonction du pourcentage  que chacun a cotisé.

Les déductions d’impôts

Vous pouvez également tirer profit de l’éventuelle baisse autorisée du seuil d’imposition. Ce faisant, vous aurez la possibilité de bénéficier d’un remboursement annuel d’impôt. Ainsi, vous pourrez utiliser ce dernier pour payer une plus grande partie de vos dettes.

Votre capacité de faire face aux imprévus

Un des prérequis pour des finances saines est de disposer d’une épargne qui vous sert en cas d’urgence. On l’appelle le fonds d’urgence et il doit contenir au strict minimum une somme qui équivaut à trois salaires mensuels.

Ainsi, si vous n’avez pas de fonds d’urgence, il est primordial que vous affectiez plus de budget à l’établissement de votre fonds d’urgence.

Toutefois, gardez à l’esprit que le règlement de vos dettes à taux élevé doit primer sur l’établissement d’un fonds d’urgence. Je parle de vos dettes de cartes de crédit et vos dettes d’impôts.

Payer ses dettes ou épargner, quel est le meilleur choix ?

Comme vous avez pu le constater, il vous appartient de désigner le meilleur choix. Il vous suffit de prendre en compte tous les paramètres cités plus haut et de les évaluer selon votre situation. Mais même en ayant fait cela, vous pouvez trouver ardu de décider entre les deux. Dans une telle situation, je vous conseille fortement de faire appel à un planificateur financier. Ce dernier saura vous guider sur la bonne voie.

Vous pouvez vous retrouver dans une situation dans laquelle votre endettement ne vous laisse aucune autre possibilité à part rembourser vos dettes. Que faire dans cette situation ?

Là je vous recommande fortement de contacter un syndic autorisé en insolvabilité. Il est le mieux habilité pour vous guider à vous libérer de vos dettes et vous permettre de commencer à épargner.

Vous pouvez réserver rapidement une consultation gratuite, confidentielle et par appel vidéo avec un de nos experts en règlement de dettes.

J’espère que ce billet vous aura guidé sur les facteurs qu’il faut prendre en compte pour faire le meilleur choix pour vos finances entre payer vos dettes ou épargner.

Avant de partir, pouvez-vous m’aider à mieux vous aider ? Quelles sont les questions, relatives au règlement des dettes ou aux finances personnelles, dont vous cherchez les réponses en vain ?

Posez-les dans les commentaires et j’en fais un point d’honneur de vous répondre dans les plus brefs délais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Planifiez une rencontre gratuite et confidentielle par vidéo conférence afin d'obtenir la solution idéale pour vos dettes

Consultez gratuitement une de nos créatrices de santé financière qui vous éclairera sur les moyens à votre disposition pour rembourser vos dettes afin que vous ayez plus d'argent pour épargner

Je veux faire le meilleur choix pour combattre mes dettes