tout sur la dangerosité du prêt personnel pour mauvais crédit

Tout sur la dangerosité du prêt personnel mauvais crédit

Par Pierre Leblanc, CPA, CMA, CIRP, SAI - 

image sur laquelle est écrit en avant plan tout sur la dangerosité du prêt personnel pour mauvais crédit

Voici l’article idéal qui puisse vous exposer la dangerosité du prêt personnel pour mauvais crédit (je fais ici référence au prêt sur salaire ou au prêt sans vérification de crédit).

Le moment de payer votre loyer arrive et vous n’avez pas d’argent ? Vous devez passer à l’épicerie ou réparer votre voiture, mais vous êtes à court d’argent jusqu’à votre prochaine paie ?
Ce genre de situation arrive bien trop souvent chez les Canadiens, notamment chez ceux ayant une mauvaise cote de crédit.

Pour faire face à ce type de crise, obtenir un prêt d’ argent rapide pour mauvais crédit (ou prêt sur salaire, ou prêt express, ou prêt instant, etc.) apparaît souvent comme la solution la plus simple. Malheureusement, ce type de prêt qui est censé être une solution à un besoin d’argent ponctuel se transforme en un cycle infernal de surendettement duquel il est difficile de sortir. 

Ce sont les faits et chiffres qui le disent. D’abord 40 % des insolvables que nous aidons doivent de l’argent aux entreprises de prêts sur salaire. Et il y a pire ! Ces insolvables doivent en moyenne l’équivalent de deux mois de paie au lieu d’une semaine pour ce qui était censé être un prêt à court terme. Pour couronner le tout, la très grande majorité a des dettes envers plusieurs prêteurs sur salaire au même moment. 

Comprendre le coût réel du prêt personnel pour mauvais crédit

Avant de s’attaquer aux coûts du prêt pour mauvais crédit, essayons d’abord d’étudier la fréquence d’utilisation de ce type d’emprunt. Vous allez voir que les chiffres sont alarmants.

  • 7 à 10 % (soit 2 111 940 à 3 017 057 ) des Canadiens s’appuient sur le prêt personnel mauvais crédit pour joindre les deux bouts.
  • 12 % (soit 3 620 469) utilisent ce type d’emprunt chaque mois.
  • 10 % utilisent ce type d’emprunt plus d’une fois par mois.
  • 52 % des Canadiens sont susceptibles d’avoir recours à un financement de prêt personnel pour mauvais crédit au moins une fois dans l’année.

Vous voyez que ce ne sont pas de petits chiffres quand vous avez environ plus de 3 000 000 Canadiens qui font usage de 2 prêts rapides au minimum au cours du même mois. Or, un indicateur majeur de problèmes de dettes est l’usage fréquent du prêt personnel pour mauvais crédit. Ce n’est pas un secret. 

Attaquons-nous à présent au coût, là où ça blesse vraiment.

Au Québec, la législation a mis un plafond d’un coût de 15 $ pour chaque 100 $ que vous empruntez. Cela ressemble à un taux de 15 %, mais c’est là que se situe le piège. Ce taux est appliqué en réalité sur une période de deux semaines, soit jusqu’à votre prochaine paie. Si vous rapportez ce taux à l’année, ça vous donne un coût de 390 %. C’est ahurissant !

Aussi, en cas de retard, vous devez généralement payer des pénalités. Et je n’ai même pas encore évoqué les frais d’adhésion que vous aurez à payer chez les plus véreux.

Au vu de tout cela, vous comprenez donc  la raison pour laquelle c’est le type de prêt le plus cher qui puisse exister. À ce propos, vous pouvez découvrir davantage les paramètres qui font du prêt personnel pour mauvais crédit l’un des plus dangereux pour vos finances.

Comment l’industrie du prêt sans vérification de crédit est-elle réglementée ?

Vous devez sûrement vous poser la question suivante : l’industrie du prêt personnel pour mauvais crédit n’est-elle pas réglementée ?
Réponse courte : Oui, mais pas suffisamment.

D’abord, vous devez savoir que les textes relatifs à l’usure ont fixé un plafond de 60 % pour un taux applicable sur un prêt. Aussi, presque toutes les provinces ont établi des textes pour encadrer l’activité des prêteurs privés. Par exemple, au Québec, c’est l’Office de protection du consommateur  qui est le régulateur de l’industrie du prêt sans enquête de crédit. De plus, elle est responsable de la délivrance des permis aux prêteurs privés.

Paradoxalement, cet organe ne dispose pas de l’autorité pour faire appliquer les textes. Par exemple, L’OPC ne peut même pas vérifier la provenance des fonds des prêteurs privés. Aussi, il est encore plus difficile de réguler l’industrie avec la floraison de la demande de prêt en ligne. Pour terminer, il s’agit d’un emprunt dont les opérations ne sont pas reportées aux bureaux de crédit.

Vous voyez donc qu’il y a un vide juridique qui permet à certains prêteurs privés vautours d’ambitionner la situation des malchanceux qui sont dans l’insolvabilité et qui cherchent à trouver une solution rapide.

Quels sont vos droits en tant que consommateur ?

Si la législation n’est pas assez forte pour assurer votre protection, il vous appartient de le faire. D’ailleurs, on est mieux protégé que par soi-même. Pour cela, vous devez nécessairement connaître vos droits lorsque vous demandez un prêt personnel. Notez-les bien si vous songez à avoir recours au prêt personnel pour mauvais crédit :

  • Le coût maximum d’un prêt de 100 $ ne peut pas dépasser 15 $ dans le Québec. Cela depuis le 1er janvier 2018.
  • Vous ne pouvez pas obtenir un emprunt chez le même prêteur alors que vous avez une dette non remboursée auprès de lui.
  • Vous avez droit à une période de réflexion de deux jours après avoir signé. Si vous changez d’avis durant cette période, le prêteur doit annuler l’accord sans que cela vous coûte un sou.
  • Le prêteur doit nécessairement vous fournir un contrat montrant le montant que vous avez emprunté, le terme de remboursement, la date d’échéance et le montant total des frais et coûts relatifs au prêt.
  • Vous devez recevoir la somme totale d’un seul trait. Ainsi, si vous empruntez 700 $, vous devez recevoir 700 $ en une seule fois.
  • Le prêteur ne peut vous demander en aucun cas d’effectuer des paiements avant la date d’échéance.

Quelles sont les solutions alternatives au prêt personnel rapide pour mauvais crédit ?

Avec toutes ces informations, il est évident que le prêt sans vérification de votre score de crédit n’en vaut pas la peine même si vous avez un mauvais crédit. Cela est encore renforcé davantage par le fait que vous avez à votre disposition d’autres alternatives. Ainsi, en lieu et place du prêt rapide d’argent, vous avez les options suivantes :

  • La carte de crédit est une option bien moins coûteuse. Même si vous prenez une carte ayant un taux de 36 % du fait de votre mauvais historique de crédit, vous gagnez toujours. En outre, la carte de crédit est plus flexible.
  • Le fonds d’urgence est le meilleur moyen que je puisse vous recommander pour une prévention sur le long terme. En mettant de l’argent de côté à chaque paie, vous vous préparez pour les situations imprévues sans avoir à passer par un prêt express.
  • La protection sur découvert est une autre meilleure alternative avec un taux tournant autour de 21 %.
  • Les autres types de prêts tels que la ligne de crédit ou un prêt auprès d’un proche.

Pour couronner le tout et si vous voulez vraiment éviter cette solution coûteuse, établissez un budget et tenez-vous-en. 

Quelle est la stratégie pour vous débarrasser de vos dettes de prêt personnel mauvais crédit ?

Êtes-vous pris dans le piège du labyrinthe du prêt sans consultation de votre dossier de crédit ?
Si c’est le cas, ne vous en faites surtout pas, car il existe un plan pour vous en sortir. Voici ce que vous devez faire.

  1. Faites-vous un budget qui est le reflet le plus parfait de votre situation financière. Vous pouvez utiliser notre outil dans lequel vous avez juste à insérer votre revenu ainsi que vos dépenses. Ainsi, vous allez pouvoir dégager une somme que vous pouvez allouer au remboursement de votre dette de prêt sans vérification de cote de crédit et de toutes vos dettes d’ailleurs.
  2. Négociez avec votre créancier. S’il le faut, présentez-lui une copie de votre budget afin qu’il soit convaincu de votre bonne foi et qu’il voit votre réelle capacité de remboursement.
  3. Songez à ouvrir un nouveau compte bancaire par précaution. Généralement, le contrat donne l’autorisation à votre prêteur d’effectuer des retraits à partir de votre compte.
  4. Commencez à mettre sur pied un fonds d’urgence pour que vous n’ayez plus à chercher à obtenir un prêt personnel.

Que faire si la stratégie ne marche pas ?

Il est tout à fait normal de douter de l’efficacité de cette solution qui est censée être une option ponctuelle. Sa dangerosité est d’autant plus claire si on ajoute les 4 personnes sur 10 que nous aidons à sortir de l’endettement qui ont une dette de prêt sans vérification de crédit. Et dites-vous bien que ce ratio ne fait qu’augmenter au fil des années, notamment du fait de l’explosion de la demande en ligne.

Au vu de tout cela, si vous avez des problèmes de dettes, pensez-vous qu’il est plus sage de passer d’abord par un prêt rapide d’argent (pour augmenter vos dettes) avant de nous contacter ou de nous contacter directement ?

En nous contactant directement, vous avez déjà droit à une consultation gratuite avec une de nos créatrices de santé financière. Cette première rencontre nous permet de dresser le portrait réel de votre situation financière. Ce faisant, nous allons vous déballer toutes les conséquences que pourrait avoir chacune des solutions à l’endettement. Vous pouvez être sûr de faire le tour de chaque solution à savoir : l’entente de paiement, la consolidation de dettes, le dépôt volontaire, la proposition de consommateur et la faillite personnelle.

Une fois cela fait, vous avez le maximum d’informations à votre disposition pour faire le choix le mieux informé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Réserver une rencontre gratuite

Consultez gratuitement un de nos experts en règlement de dettes afin de disposer du meilleur accompagnement face à vos créanciers dans votre combat contre les dettes

Je veux faire le meilleur choix pour combattre mes dettes