Pour obtenir une solution à vos dettes par téléphone ou vidéoconférence

Prêt sans enquête de crédit : comment identifier & éviter les pratiques déloyales des prêts prédateurs

Par Pierre Leblanc, CPA, CMA, CIRP, SAI -  |

Le prêt sans enquête de crédit (comme les autres types de prêts prédateurs) est à l’origine de près de 40 % de tous les dossiers d’insolvabilité déposés au Québec. Et il y a encore plus préoccupant ! Un grand nombre de gens conseillés souffrent, au moment du dépôt de sa demande, ayant plus d’un prêt de ce type. Cela est dû au fait que généralement, il est contraint de s’octroyer un nouveau prêt afin de rembourser l’ancien.

Les prêts instants sont très onéreux et pratiquement impossibles à rembourser. En effet, ils sont assortis de taux d’intérêt et de frais annexes très élevés. Ces prédateurs de prêteurs s’attaquent aux individus se trouvant dans un besoin pressant d’argent. Généralement, ces victimes sont en quête d’une solution immédiate pour une situation financière délicate.

Et ce n’est pas terminé !

Ces prêteurs visent spécialement les personnes qui disposent d’un mauvais crédit. L’une des tactiques favorites de ces prêteurs est de vous tromper en vous dissimulant le coût réel de l’emprunt.

Comment identifier ces prêts prédateurs ? Où et sous quelles formes pouvez-vous les retrouver ? Cet article vous servira à partir de ce moment de guide pour l’identification de ces prêts express qui aggravent votre situation financière.

Quels sont les signes évocateurs du prêt sans enquête de crédit ?

Mes milliers de fidèles lecteurs savent déjà que j’affectionne les conseils et adages qui aident dans tous les aspects de la vie. Et je ne vais pas déroger à la règle dans cette discussion avec vous.

Le voilà le premier conseil : «la perfection est un chemin et non une fin»  et aussi «ne craignez pas d’atteindre la perfection, car vous n’y arriverez jamais».

Bref, tout ceci pour dire que la perfection n’existe pas même si vous devez cheminer au quotidien vers elle.

Toute situation, aussi bénéfique soit-elle, vient avec ses imperfections. Il en est de même pour la révolution technologique et digitale dans laquelle nous sommes actuellement.

D’ailleurs, un bienfait qui vient avec la technologie est le fait de pouvoir obtenir un prêt en ligne en seulement 24 heures. Le revers de la médaille est que le boom des emprunts en ligne a accru considérablement le champ d’action des prêteurs prédateurs. C’est ainsi qu’on observe l’apparition quotidienne de nouveaux produits au-delà du prêt sans enquête de crédit :

  • Lignes de crédit ;
  • Prêts à termes ;
  • Prêts commerciaux ;
  • Prêt à court terme ;
  • Autres.

Sachant que vous êtes à la merci de ces vautours de la finance, il est donc impératif que je vous offre des stratégies afin de rapidement identifier ces prêts qui pourraient vous causer plus de problèmes financiers. Voici donc sept (7) signes qui doivent sonner l’alarme anti-prédateur chez vous :

  1. Taux d’intérêt abusivement élevés et frais cachés.
  2. Processus de demande simple et rapide.
  3. Enquête de crédit non requise.
  4. Ambiguïtés des coûts du prêt.
  5. Refinancement répétitif.
  6. Prêts garantis à risques élevés.
  7. Déguisement en prêts d’épargne ou de rétablissement de crédit.

1.     Taux d’intérêt abusivement élevé et frais cachés dans un prêt sans enquête

Le prêt sans enquête de crédit constitue le type de prêt le plus onéreux que vous pouvez obtenir. En effet, vous pouvez payer des frais équivalents à des taux à trois chiffres.

Par exemple, au Québec, si vous réussissez à rembourser un prêt personnel sans enquête de crédit en deux semaines, vous avez en réalité payé au minimum un taux d’intérêt annuel de 390 %.

C’est ahurissant !

Les Lois canadiennes qui traitent de l’usure mettent un plafond de 60 % pour les taux d’intérêt. La perfection est inatteignable (même si l’on se doit de se diriger vers elle au quotidien) même en justice. Les vautours de la finance ont donc su rapidement exploiter les failles des textes juridiques.

Comment ?

C’est tout simple. D’abord, l’industrie du prêt  est réglementée au provincial (bizarre quand même, n’est-ce pas ?). Par conséquent, les lois ne leur sont pas trop contraignantes. Enfin, ils établissent leurs honoraires comme des frais plutôt que des taux d’intérêt. C’est ainsi que vous verrez des frais tels les frais d’adhésion ou frais d’ouverture de dossier.

Vous pouvez rencontrer  aussi les prêteurs d’argent rapide qui ciblent les individus ayant un dossier de crédit pas fameux et qui marchent sur la ligne fine qui sépare le légal et l’éthique. C’est ainsi que vous pouvez rencontrer un prêt sans enquête de crédit avec un taux d’intérêt de 58.99 % ou 59.99 %.

Ne vous laissez pas berner !

Ces prêts aspirent également de nombreux individus dans le sable mouvant de l’endettement.

Cerise sur le gâteau, certains prêts sans enquête de crédit sont assortis de frais additionnels tels que les pénalités de retard et des primes d’assurance prêt. Ces primes, souvent obligatoires, peuvent faire doubler les coûts du prêt.

2.     Processus de demande simple et rapide

« Méfie-toi du sourire des gens, le diable aussi a un sourire d’ange », m’a-t-on une fois dit.

La tactique par excellence des prêteurs privés est de vous tenter avec ce qui apparaît comme un excellent service client. Vous êtes accueillis chaleureusement par leur personnel et le processus d’emprunt est généralement sans tracas. Tout au plus, 30 minutes suffisent pour remplir votre demande avant que vous receviez les fonds. Naturellement, les demandes en ligne offrent une expérience encore plus facile.

Ne vous laissez pas endormir et méfiez-vous des étrangers dont les paroles sont douces comme le miel.

Le processus rapide et sans tracas est une tactique utilisée par la majorité des prêteurs privés afin que vous n’ayez pas le temps de poser des questions avant d’avoir apposé votre signature sur les termes du contrat. L’objectif est que le client n’ait pas une bonne compréhension des termes du prêt sans enquête de crédit ou qu’il ne se mette pas à la recherche d’autres options.

3.     Prêt d’argent rapide sans enquête de crédit

L’un des signes les plus révélateurs des prêts sans enquête de crédit est lorsque vous voyez la mention «enquête de crédit pas nécessaire». À la minute où vous rencontrerez cette mention, prenez vos jambes à votre cou.

Même dans votre famille vous ne prêtez pas de l’argent à tout le monde. Vous pouvez prêter facilement de l’argent à un membre alors que vous serez moins enclin à en prêter à un autre. Les deux questions que vous vous posez, généralement dans votre tête, quand quelqu’un vous demande un prêt sont :

  • Quel est le montant de leurs dettes envers moi ainsi que le montant total de leurs dettes ?
  • Est-il connu comme quelqu’un qui rembourse ses dettes ?

Sans le savoir, vous établissez la solvabilité de l’individu. En d’autres termes, quelle est la capacité de remboursement de l’individu ?

Entre nous, dites-moi ! Pensez-vous qu’il existe des gens qui prêtent des sommes considérables à des parfaits inconnus sans rien chercher à savoir d’eux ? Trop beau pour être vrai n’est-ce pas ?

Or, le dossier de crédit est ce qui apporte toutes les réponses aux questions que peut se poser un prêteur sur un parfait inconnu.

Les prêteurs prédateurs savent déjà que lorsque vous vous tournez vers eux, vous présentez un risque élevé. De ce fait, ils compensent ce risque par des frais et des taux d’intérêt énormes.

En gros, lorsqu’une entreprise est sur le point de vous faire un prêt sans vérification aucune de votre situation financière, éloignez-vous-en d’une distance équivalente à celle entre la terre et la lune.

4.     Ambiguïté des coûts relatifs au prêt instant sans enquête de crédit

Les prêts sans enquête de crédit viennent très souvent avec des frais additionnels occultés à dessein par les prêteurs prédateurs. Ces derniers sont des experts de la dissimulation.

Habituellement, vous pourrez rencontrer des publicités de prêt sans enquête de crédit ayant un coût total de 15 $ sur chaque 100 $ que vous empruntez. Je sais ce que vous êtes en train de vous dire. C’est abordable, ce n’est pas si diable. N’est-ce pas ?

N’oubliez pas une chose :  »la ruse préférée du diable est d’attirer par l’apparence ».

Oui, effectivement c’est abordable, mais uniquement à la surface. En effet, le taux d’intérêt annuel réel de ce type de prêt frôle les 390 %. En considérant bien sûr que vous acquérez ce prêt pour deux semaines.

Entre nous, allez-vous prendre une avance sur votre carte de crédit si votre institution financière vous fait savoir que le coût de ce prêt sera de 390 % ? Probablement pas, pourquoi donc le faire avec le prêt personnel sans enquête de crédit ?

C’est déjà bien que vous soyez avertis sur les mauvaises pratiques des prêteurs prédateurs. Mais cela ne suffit pas. Il faut une vigilance accrue de votre part, car vous pouvez tomber sur des entreprises expertes qui distillent les coûts de leurs prêts avec ambiguïté.

En guise d’exemple, voici une capture d’écran d’une annonce de prêt sans enquête de crédit en ligne :

annonce d'un prêt sans enquête de crédit

 

Comme vous le voyez, l’annonce attire votre attention sur le montant colossal que vous pourrez emprunter ainsi qu’un taux d’intérêt plus bas que le prêt instant habituel.

Remarquez bien les formulations suivantes : « prêts à hauteur de 45 000 $» et «taux à partir de 19.99 %» avec un appel à l’action audacieux qui vous dit de cliquer juste pour obtenir ce prêt. Ça semble attractif, n’est-ce pas ?

Néanmoins, prenez votre temps et examinez bien les petites écritures en bas du bouton.

Ils mentionnent qu’en réalité vous pourrez profiter d’un taux d’intérêt annuel situé entre 19.99 % et 46.96 % – ça change déjà tout, car c’est un intervalle vaste et vous n’êtes peut-être pas qualifiables pour le taux d’intérêt le plus bas. De plus, quels sont les critères qui décident du taux d’intérêt qui est appliqué vu qu’il n’y a probablement pas d’enquête de crédit ?

Ça sent un peu le roussi par là.

Voici une astuce et un conseil qui vous sera d’une grande utilité pour le restant de votre existence : prenez toujours le temps de lire les petits caractères, car le diable s’engouffre souvent entre eux. Même après cela, n’hésitez pas à poser un tas de questions afin d’obtenir le montant total que vous êtes tenus de rembourser.

Si le prêteur ne vous donne pas de réponse claire, déclenchez l’alarme anti-prêt abusif et partez.

5.     Refinancement répétitif du prêt express sans enquête

Le prêt sans enquête de crédit est conçu de telle sorte que vous n’arrivez pas à rembourser la somme totale de votre dû. En fait, plus longtemps vous restez endettés envers eux, plus les prêteurs prédateurs gagnent de l’argent.

Soyez vigilants ! Vous pourrez tomber sur des prêts prédateurs n’importe où.

En guise d’exemple, les refinancements des prêts-autos sont une des pratiques prédatrices utilisées par certaines institutions qui octroient ce type de prêt. Voici comment ces refinancements fonctionnent dans les grandes lignes.

Quand bien même vous ne vous êtes pas encore acquittés de la totalité de votre prêt pour l’achat de votre véhicule initial, vous pouvez vous octroyer un autre prêt-auto pour l’achat d’un nouveau véhicule. De facto, votre ancienne dette sera ajoutée à la nouvelle.

Évitez ce genre de pratiques, car vous pouvez vous retrouver à payer plus que la valeur de votre voiture.

Dans les normes, vous ne pourrez pas obtenir un nouveau prêt sans enquête de crédit chez le même prêteur avant d’avoir remboursé votre prêt existant. Fort malencontreusement, de nombreuses personnes contournent cette règle en se tournant vers d’autres prêteurs d’argent rapide.

C’est pour cela qu’on tombe souvent sur des clients qui ont des dettes de prêt rapide envers quatre différents prêteurs privés.

Aussi, les prêteurs prédateurs peuvent habituellement vous offrir des rallongements pour rembourser votre dette. Bien évidemment ces extensions viennent avec des taux d’intérêt et des frais hyper élevés. Reporter votre paiement ne fera que vous obstruer le chemin qui vous fera sortir de l’endettement.

6.     Prêts garantis à haut risque

Une autre forme de prêt prédateur consiste à vous prêter de l’argent en prenant comme gage un de vos biens. Ça pourrait être votre voiture ou votre maison. Généralement, vous êtes tenté par ce type de prêt si vous avez un dossier de crédit pas fameux et que vous souhaitez consolider plusieurs de vos dettes.

Un exemple courant sur lequel vous pourrez tomber est le prêt de titre sur votre voiture. En d’autres termes, vous pouvez contracter un emprunt sur la valeur de votre voiture.

En vous octroyant ce genre de prêt, votre créancier aura toute la latitude pour se saisir de votre bien mis en gage si vous ne remboursez pas votre prêt. Et il y a encore pire ! Votre créancier peut vous poursuivre pour un éventuel manquement dans le cas de figure où la liquidation de votre bien n’arrive pas à couvrir l’intégralité de votre dette.

Ce type de prêt prédateur pourrait venir avec un taux d’intérêt minimal de 35 % plus des frais additionnels.

Avant de contracter un prêt pour consolider vos dettes, vous pouvez envisager d’autres options d’allégement de dettes plus saines.

7.     Déguisement en prêt d’épargne ou de rétablissement de crédit

Une des formes de dissimulation du prêt prédateur est de se déguiser en prêt de rétablissement de crédit ou d’épargne. Vous l’aurez compris, il vous propose soit d’améliorer votre score de crédit, soit de constituer systématiquement votre épargne. Non seulement ces prêts ne vous permettent d’atteindre aucun de ces objectifs, mais ils vous créent souvent d’autres problèmes d’endettement.

Comment fonctionne ce type de prêt ?

Habituellement, les conditions de ce prêt veulent que vous effectuiez des paiements mensuels  sans que vous receviez de l’argent jusqu’à la fin de vos paiements. Vous pouvez payer généralement 200 $ qui servent de frais d’ouverture. En outre, vous pourrez également payer des taux d’intérêt de plus de 25 % sur ce type de prêt.

En clair, ces prêteurs vous facturent le placement de votre argent sur votre compte bancaire d’épargne. Ils jouent à peu près le même rôle que les pseudo administrateurs d’une proposition de consommateur.

Au lieu de payer un intermédiaire qui vous place de l’argent dans votre compte d’épargne, vous pouvez tout simplement rembourser une partie de vos dettes ou vous constituer un fonds d’urgence. Ce dernier peut vous permettre de ne plus avoir recours aux prêts rapides.

Pour finir, ils ne rétablissent pas votre crédit plus rapidement que vous ne pouvez le faire vous-même.

Qui sont ceux qui sont exposés aux prêts sans enquête de crédit et aux prêts prédateurs ?

Les individus qui connaissent des problèmes d’endettement se tournent vers les prêts sans enquête de crédit et les prêts prédateurs parce qu’ils pensent ne pas disposer d’autres alternatives. Toutefois, ce genre de prêt détériore encore plus votre situation financière. Le prêt rapide d’argent est une solution à court terme, mais un problème à long terme.

Soyez vigilants, car n’importe qui constitue une cible potentielle pour les prêteurs d’argent rapide. Par exemple, ils ciblent les personnes âgées en faisant appel à leurs besoins financiers pendant qu’ils placent des annonces attrayantes sur le style de vie pour les milléniaux.

Certaines études démontrent qu’en 2019, 24 % des débiteurs insolvables de plus de 60 ans et près de 48 % des débiteurs insolvables âgés de 18 à 29 ans possédaient au moins une dette de prêt rapide.

Il est préférable que vous évitiez les prêts sans enquête de crédit si vous:

  • n’effectuez que les paiements minimums sur vos dettes ;
  • possédez déjà des soldes de dettes élevées ;
  • avez reçu un avis de saisie de salaire ou un avis juridique de vos créanciers ;
  • recevez des appels de recouvrement ;
  • ne comprenez pas les termes du prêt sans enquête de crédit ou du prêt prédateur.

Les alternatives aux prêts sans vérification de votre cote de crédit

Si vous avez besoin d’argent immédiat à cause d’une urgence, il existe plusieurs alternatives (moins coûteuses) aux prêts sans enquête de crédit. Vous pouvez par exemple emprunter aux membres de votre famille ou à des amis, négocier avec vos créanciers, ou payer avec une carte de crédit. Vous pouvez aussi à moyen terme mettre en place des tactiques afin de mieux gérer vos dettes. Si vous n’aviez pas de dettes à rembourser, auriez-vous vraiment besoin de ce prêt aux conditions inacceptables ?

Même si je ne recommande pas la dernière option, il est toujours mieux de payer une avance de carte de crédit à 21 % qu’un prêt express à 359 %.

Toutefois, il est impératif que vous preniez conscience que plus de dettes ne solutionnent généralement pas vos problèmes financiers. Il pourrait être plus intéressant d’éliminer vos dettes afin d’améliorer vos problèmes de liquidités.

Une option pourrait être d’effectuer un plan de remboursement de dettes réaliste et peu onéreux tel que la proposition de consommateur. Grâce à elle vous ne payez aucun intérêt, aucuns frais d’adhésion et vous pouvez réduire vos dettes jusqu’à 70 %.

De fait, si vous êtes engouffrés dans le cercle infernal de la dette avec des prêts à problèmes, nos conseillers accrédités par le gouvernement fédéral seront heureux d’analyser votre situation financière afin de vous proposer des options plus viables à la place de l’acquisition d’un autre prêt d’argent sans enquête de crédit.

Réservez rapidement une consultation gratuite par téléphone ou appel-vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Choisissez une solution viable et durable pour vos dettes

Réservez une consultation gratuite avec nos créateurs de santé financière qui seront heureux de vous aider à trouver des solutions durables pour vous sortir de l'endettement

Je veux une solution durable pour mes dettes